Chapitre 5 Le Jeu en DoublePatrick Maimoun

Accueil ] Remonter ] Chapitre 1 Salle et equipement ] Chapitre 2 Materiel et tenue ] Chapitre 3 Definitions et preliminaires ] Chapitre 4 Le Jeu en Simple ] [ Chapitre 5 Le Jeu en Double ] Chapitre 6 Le Juge-Arbitre et l'Arbitre ] Chap 7 Construction et amenagt salles ] Chap 8 Comment etablir horaire epreuve ]

A - DÉFINITIONS PARTICULIÈRES

Article 33

a) Ligne centrale

C’est une ligne blanche de 3 mm de large, parallèle aux lignes latérales de la surface de jeu, qui divise chaque camp en deux demi camps égaux.

Le marquage permanent de la ligne centrale sur la surface de jeu ne rend pas la table impropre au jeu en simple ; il est même recommandé.

b) Demi camp

La ligne centrale partage chaque camp en deux demi-camps. Pour la paire au service le demi camp de droite s’appelle aussi le demi-camp droit du serveur. Pour la paire qui relance le demi camp de droite (situé en diagonale par rapport au précédent) s’appelle aussi demi camp droit du relanceur.

A l’exécution du service, la ligne centrale est considérée comme faisant partie du demi-camp droit du serveur et du demi camp droit du relanceur.

c) La paire

Une partie de double oppose quatre joueurs répartis en deux paires.

Nota. - Les dispositions des articles précédents, sauf les passages marqués d’un astérisque (*), (parties des articles 15 et 20) s’appliquent au jeu en double en les adaptant éventuellement (en remplaçant le mot joueur par le mot paire par exemple).

B - CHOIX DE L’ORDRE DU JEU

Article 34

En double, le serveur effectue d’abord un bon service, le relanceur effectue ensuite un renvoi régulier, le partenaire du serveur effectue ensuite un renvoi régulier, le partenaire du relanceur effectue ensuite un renvoi régulier et, après cela, chaque joueur alternativement effectue dans l’ordre ci-dessus un renvoi régulier.

La paire qui a le droit de servir la première dans une manche quelconque désigne le joueur qui le fera.

Dans la première manche d’une partie, la paire adverse désigne de la même façon le premier relanceur. Dans les manches suivantes de la partie, le premier relanceur est déterminé automatiquement pour correspondre au choix du serveur par la paire adverse, de telle manière que, dans le cours de la manche, le premier relanceur de la manche précédente serve sur le premier serveur de la manche précédente.

De plus, dans la dernière manche possible d’une partie de double, la paire qui reçoit change l’ordre de ses relanceurs lorsque l’une des paires a atteint la première la marque de 10.

 

 

 

 

 

 

 

C - LE SERVICE

Article 35

a) Exécution

En double, la balle touche d’abord le demi-camp droit du serveur ou la ligne centrale de son côté du filet et, ensuite, passant directement par-dessus le filet ou le contournant (voir article 12), touche le demi-camp droit du relanceur ou la ligne centrale de son côté de la table. Si la vue de l’arbitre ou de son adjoint est gênée par le partenaire du serveur, il agira comme dit l’article 16.

b) Changement

En double, les cinq premiers services sont exécutés par le joueur choisi de la paire qui a le droit de servir et sont reçus par le joueur correspondant de la paire adverse. Les cinq seconds services sont exécutés par le relanceur des cinq premiers services et sont reçus par le partenaire du premier serveur. Les cinq troisièmes services sont exécutés par le partenaire du premier serveur et sont reçus par le partenaire du premier relanceur. Les cinq quatrièmes services sont exécutés par le partenaire du premier relanceur et reçus par le premier serveur. Les cinq cinquièmes services sont exécutés et reçus comme les cinq premiers, et ainsi de suite jusqu’à la fin de la manche, ou la marque de 20/20, ou l’introduction de la règle d’accélération. A partir de la marque de 20/20, l’ordre des serveurs et des relanceurs est le même mais chaque joueur n’exécute qu’un service à son tour jusqu’à la fin de la manche.

c) Balle à remettre au service

En plus des cas prévus à l’article 18, il y aura balle à remettre si :

- le partenaire du relanceur n’est pas prêt (à condition que l’un ou l’autre ne tente pas de frapper la balle, voir art. 18, alinéa c) ;

- en raison d’une erreur, un joueur renvoie une balle en dehors de son tour, avec les mêmes conséquences qu’à l’article 17.

 

 

D - FAUTES PARTICULIÈRES

Article 36

a) En plus des cas prévus à l’article 16, une paire perd un point si au service la balle touche le demi-camp gauche du serveur ou du relanceur ou, ayant touché d’abord le demi-camp droit du serveur puis le filet ou ses supports, touche le demi-camp gauche du relanceur.

b) En plus des cas prévus à l’article 22, une paire perd un point si l’un de ses joueurs frappe la balle en dehors de son tour, sauf s’il y a eu une véritable erreur dans l’ordre du jeu dès le service.

Une paire perd un point si l’un des deux joueurs de la paire, après que la balle ait été touchée par le joueur prévu de la paire adverse, fait obstruction.

Elle perd aussi le point si l’un des deux joueurs qui la composent pose la main libre sur la surface de jeu, déplace la table, touche le filet, gêne un adversaire, etc...

Il ne peut pas y avoir gêne entre les deux joueurs de la même paire.

c) En plus des cas prévus à l’article 18, il y a balle à remettre si une balle au service touche le demi-camp droit du serveur, puis le filet ou ses supports et que l’un des adversaires fait obstruction avant qu’elle n’ait touché son camp.

 

 

E - LA RÈGLE D’ACCÉLÉRATION EN DOUBLE

Article 37

Les articles de la règle applicable au jeu en simple sont applicables au jeu en double.

a) L’ordre des serveurs et des relanceurs est identique à celui en vigueur avant l’application de la règle mais le changement a lieu après chaque point marqué.

b) Les renvois des joueurs de la paire qui relance sont comptés de 1 à 13 aussitôt que la balle a été frappée "par le joueur qui relance" ou bien par l’un ou l’autre de ces joueurs".