Chapitre 1 Salle et equipementPatrick Maimoun

Accueil ] Remonter ] [ Chapitre 1 Salle et equipement ] Chapitre 2 Materiel et tenue ] Chapitre 3 Definitions et preliminaires ] Chapitre 4 Le Jeu en Simple ] Chapitre 5 Le Jeu en Double ] Chapitre 6 Le Juge-Arbitre et l'Arbitre ] Chap 7 Construction et amenagt salles ] Chap 8 Comment etablir horaire epreuve ]

A - LA TABLE ET LE FILET

A) LA TABLE

Article 1

Surface de jeu

La partie supérieure de la table, rectangulaire, de 274 cm de long et 152,5 cm de large qui se trouve dans un plan horizontal à 76 cm au-dessus du sol s’appelle surface de jeu.

Cette surface de jeu est faite de n’importe quelle matière à condition d’être parfaitement plane et de donner pour une balle réglementaire, lâchée d’une hauteur de 30 cm au-dessus d’elle, un rebond de 23 cm.

La surface de jeu doit être de couleur foncée et mate ; elle est limitée en ses quatre côtés par une bande blanche de 2 cm de large qui matérialise le rectangle défini.

Les lignes

Les bandes blanches situées sur les petits côtés du rectangle s’appellent "lignes de fond". Les bandes blanches situées sur les grands côtés du rectangle s’appellent "lignes latérales".

La surface de jeu est divisée en deux "camps" égaux par un filet vertical parallèle aux lignes de fond et à égale distance de celles-ci.

La surface de chaque camp doit être continue.

Le "camp du serveur" est le camp du joueur à qui il incombe d’effectuer ou qui vient d’effectuer un service. Le "camp du relanceur" est le camp du joueur à qui il incombe de relancer la balle ou qui vient de relancer.

Une ligne blanche de 3 mm de large, parallèle aux lignes latérales et appelée ligne centrale, divise chaque camp en deux demi camps égaux. Cette ligne est nécessaire pour les parties de double mais peut être tracée de façon permanente.

Dessin1.gif (5492 octets)

PLAN PROFIL

d’une table réglementaire de tennis de table avec son filet

Nota - La surface de jeu pouvant être supportée par un plateau ayant une certaine épaisseur, il est bien évident que le plan vertical formé par l’épaisseur de ce plateau ne fait pas partie de la surface de jeu. Par contre, les arêtes formées par l’intersection de la surface de jeu horizontale et de la surface verticale formée par l’épaisseur du panneau appartiennent à la fois aux deux plans et font donc partie de la surface de jeu.

Inscriptions

Les publicités sur les tables ne sont autorisées que sur les bords latéraux de la surface de jeu et chacune d’entre elles doit être contenue sur chaque face dans une surface totale de 200 cm2. Des publicités permanentes, limitées à la marque de fabrique, au symbole ou au nom du fabricant ou au type de table, ne peuvent figurer qu’une fois sur chaque moitié des bords longitudinaux du dessus de la table. Par contre, l’autorité responsable de l’organisation d’une compétition peut autoriser d’autres publicités, temporaires, une sur chaque longueur totale et une sur chaque largeur.

Recommandation

Il est préférable que la table soit construite de façon rigide, avec un plateau de bois dur, la surface de jeu étant de préférence de couleur verte ou bleue obtenue par pulvérisation de laque cellulosique d’une qualité telle qu’elle ne puisse déteindre sur les balles.

 

B) LE FILET ET SES ACCESSOIRES

Article 2

Caractéristiques

Le filet, de couleur vert foncé ou bleu foncé, doit être fait de mailles ayant au minimun
7,5 mm et au maximum 12,5 mm de côté. Sa partie supérieure comporte une bordure blanche dont la largeur est au maximum de 15 mm et dans laquelle passe la cordelette de suspension et de tension. Le filet est suspendu par une cordelette tendue attachée à chaque extrémité à un poteau vertical de 15,25 cm de haut, écarté de 15,25 cm en deçà de la ligne latérale.

Le filet est attaché, à chaque extrémité, du haut en bas du poteau de support, et sa partie supérieure se trouve à une hauteur uniforme de 15,25 cm au-dessus de la surface de jeu. La partie inférieure du filet doit être le plus près possible de la surface de jeu et ses extrémités le plus près possible des poteaux le supportant. Le diamètre des poteaux est au maximum de 22 mm ; le dispositif de réglage de hauteur du filet ou de tension de la cordelette doit être disposé à leur base sans faire saillie de plus de 7 mm. Leur couleur doit être uniforme et mate.

Par filet et ses accessoires, il faut comprendre le filet proprement dit, sa suspension et les poteaux de suspension, y compris les attaches qui le fixent à la table.

Vérifications

Avant chaque partie et durant les rencontres l’arbitre doit vérifier :

- que le filet et ses supports sont bien alignés sur l’axe séparant les camps ;

- que les poteaux supports sont bien appliqués contre le plateau ;

- que la hauteur du filet est uniforme (15,25 cm) sur toute la longueur. (Tout moyen de réglage de la hauteur consistant à écarter les poteaux de la table est donc proscrit) ;

bulletque la tension du filet soit elle-même inférieure à la tension de la cordelette qui le supporte.

dessin2.gif (2093 octets)

Vue de face d’une table réglementaire avec son filet

Spécifications

Le matériel (table, filet et supports) utilisé pour les championnats du Monde, d’Europe, les Internationaux ou les rencontres à caractère international doit être agréé par la Fédération internationale.

Ce même matériel utilisé pour les épreuves organisées sous l’égide de la FFTT doit - obligatoirement - être agréé par celle-ci. Il en découle que le matériel agréé ITTF mais non agréé FFTT ne peut pas être utilisé pour les épreuves régies par la FFTT. La liste du matériel agréé FFTT est publiée dans France Tennis de Table.

B - L’ESPACE DE JEU

Article 3

L’aire de jeu

On appelle aire de jeu la surface délimitée par des entourages particuliers, interdisant tout accès dans l’emplacement réservé à la table, aux officiels et aux joueurs.

Espace de jeu

On appelle espace de jeu le volume parallélépipédique délimité au sol par des entourages particuliers, interdisant tous accès dans l’emplacement réservé à la table, aux officiels et aux joueurs, et en hauteur par la dimension au-dessous de laquelle la trajectoire de la balle ne doit être gênée par un plan matériel quelconque (éclairage, plafond, etc...).

Dimensions

Les deux premières dimensions donnent la longueur et la largeur de l’aire de jeu ; la troisième donne la hauteur de l’espace de jeu. Soit :

14 x 7 x 5 m : ce sont les dimensions minimales fixées par la Fédération internationale pour les championnats du Monde ou d’Europe.

Pour les autres épreuves internationales et nationales, il convient de se référer aux critères d’homologation fédérale des salles mentionnés aux pages 43 à 45.

Les dimensions ainsi fixées s’entendent pour des aires de jeu délimitées par des entourages. Lors de la présence de plusieurs tables rangées parallèlement, la suppression des entourages latéraux peut permettre de diminuer la deuxième dimension de 0,50 m.

Table d’arbitre et mobilier

Les publicités sur les tables d’arbitres ou sur toute autre pièce de mobilier se trouvant à l’intérieur de l’aire de jeu doivent être contenues sur chaque face dans une surface totale maximale de 750 cm2.

Article 4

Les entourages

L’espace de jeu est limité au sol par des entourages de couleur foncée d’une hauteur d’environ 75 cm, rigides mais non susceptibles de blesser un joueur qui les heurterait en cours de jeu. Les lettres ou symboles sur les entourages doivent être :

- de deux couleurs au maximum et différentes du blanc et du jaune.

- contenus dans une surface dont la hauteur ne peut pas dépasser 40 cm.

Aucun équipement (survêtement, sac) ne doit être posé sur les entourages ; de même, durant le déroulement de la partie, aucun corps étranger ne doit pénétrer à l’intérieur, ni chevaucher les entourages.

Article 5

L’éclairage

L’intensité lumineuse mesurée au niveau de la table et en différents points doit être de 500 ou de 800 lux en conformité avec les critères d'homologation et le coefficient d'uniformité doit être de 0,7.

Le coefficient d'uniformité et le nombre de lux seront contrôlés au minimum tous les trois ans.

Article 6

La température

La température minimale prévue est de 15°C. Lorsque la température est inférieure, des réserves pourront être portées, la commission sportive compétente décidant de l’homologation ou non du résultat.

 

 

C - LA SALLE

Article 7

Les soubassements (3 m) ou la totalité des murs doivent avoir une teinte pastel mate et uniforme. Ils ne doivent comporter ni glace, ni objet brillant. Au dessus de 3 mètres, une teinte claire non brillante pourra être utilisée.

Les facteurs de réflexion seront compris entre 0,3 et 0,5 pour les murs et seront supérieurs à 0,6 pour les plafonds.

L’arrière-plan

Il doit être de teinte pastel, mate, et uniforme. Il ne peut comporter que la publicité permanente. Il ne doit pas comporter de source lumineuse nue au niveau des yeux ni en plein jour d’éclairage horizontal ou latéral d’origine solaire.

Le sol

Il doit répondre à la norme AFNOR NFP 90 203, consultable auprès du secrétariat fédéral.

Le nom ou le logo du fabricant doit être contenu dans une superficie maximale de 750 cm2. Les éventuelles autres publicités sont admises sur le sol dans la limite de une par moitié d’aire de jeu. Elles doivent être de la même couleur que le sol mais légèrement plus foncée ou légèrement plus claire ; chacune d’elles devant être contenue dans 3 m2 et située au moins à deux mètres du bord de la table et des séparations.

Article 8 - Modalités d'application des critères d'homologation

1) Les critères s'appliquent pour les salles dont les constructions ont débuté au 1er juillet 1996.

2) Les clubs ayant évolué, ou évoluant en division nationale au 1er juillet 1996 et dont la salle avait fait l'objet, précédemment, d'une homologation, bénéficient d'une assimilation au regard de la grille "Critères d'homologation des salles".

A cet effet, des dérogations, en particulier dans le domaine de la hauteur libre, sont accordées par le Groupe Équipement lors de la procédure d'homologation.

3) Les clubs évoluant en division régionale au 1er juillet 1997, sont soumis à la procédure d'homologation à compter de cette date.

4) Afin de ne pas léser les clubs, des dérogations et délais sont accordés lors de la procédure d'homologation par les commissions régionales et (ou) le Groupe Équipement Fédéral.

5) Pour les salles de moins de neuf aires de jeu, l'homologation est délivrée par les commissions régionales.

Pour les salles de neuf aires de jeu et plus, l'homologation est délivrée par le Groupe Équipement Fédéral après avis des commissions régionales.

Les décisions des commissions régionales sont susceptibles d'appel auprès du Groupe Équipement Fédéral. Les décisions du Groupe Équipement Fédéral sont susceptibles d'appel auprès de la commission sportive fédérale.

6) Chaque homologation donne lieu à un numéro d'agrément.

7) L'homologation n'est pas définitive. Elle peut-être invalidée, modifiée ou faire l'objet de dérogation.

8) A l'issue du délai imparti, chaque dérogation donne lieu à une nouvelle visite et à un nouveau contrôle.